Et si on reprenait tout à zéro ?

4On ne sait rien. On ne nous a rien appris. On ne connait rien. On repart à zéro comme un enfant qui découvre tout pour la première fois. Fais une expérience toute simple : mange un caramel, un bonbon, un raisin, une cerise, n’importe quoi en fait mais mange un truc comme si tu le mangeais pour la première fois (c’est de la pleine conscience ce que je suis en train de t’expliquer et c’est topissime pour se relaxer et se concentrer sur le moment présent). Donc je disais tu prends un truc à manger, un petit truc, tu t’installes dans un endroit où tu te sens bien, au calme, et tu le savoures comme si t’avais jamais mangé ça de ta vie. Est ce que c’est salé ou sucré ? ça fond dans la bouche ? ça colle aux dents ? tu aimes ? ou pas ? un arrière gout ? quelle sensation quand la peau du raisin se craque et que tu sens le jus ? Tu te poses en oubliant tout ce que tu sais, tu savoures, tu expérimentes, tu apprends comme si tu ne savais rien. Et concentré sur ce que tu viens de faire tu te découvres calme et apaisé, toi qui as l’habitude de manger en vitesse, au bureau, en lisant la presse ou les dernières actus facebook, à moitié en train de parler à la personne en face de toi, bref tu fais tout et rien en même temps, t’as même pas senti le goût de ce que tu mangeais, t’as rien écouté de ce qu’on t’a dit et tu ne te souviens même pas de l’article que tu as lu. Et on est tous de plus en plus comme ça. Au final on est stressés, on a l’impression d’avoir le temps de rien, de ne jamais savourer, de ne jamais se poser et on fait de la merde (j’ai pas vraiment trouvé d’autre mot plus poli, j’ai pas vraiment cherché en fait, comme ça tout le monde a compris).

Ce que tu viens de faire avec ton raisin, tu peux le faire quand tu te promènes, est ce que tu prends FORETencore le temps d’inspirer profondément pour sentir l’odeur des arbres et des fleurs ? Respire l’air comme si tu venais de passer 20 ans enfermé. Regarde les bâtiments qui t’entourent comme si tu étais en vacances. En vacances tu fais les musées, tu visites les églises, les châteaux, tu parles aux locaux, tu vas au marché, c’est nouveau alors tu regardes, tu ouvres grand tes yeux. Nos regards sont tellement blasés par le quotidien qu’on ne les regarde plus, le château qui est à 3 kilomètres tu l’as visité ? L’église de ton village tu l’as déjà prise en photo ? Joue le touriste partout et tout le temps, dégaine ton regard de môme qui veut apprendre, voir, contempler, savourer, comme une première fois..

Ça me fait penser à une histoire que j’avais lu je ne sais où, je n’arrive plus à la retrouver (je mets un lien ou une référence dès que je retrouve). Une petite fille observe sa mère qui prépare la dinde de Noël, la mère lui coupe la tête (à la dinde!) et la petite fille lui demande naïvement pourquoi elle fait ça, la mère lui répond que sa mère a toujours fait comme ça et qu’elle suit donc la tradition. La petite fille va donc voir sa grand mère et lui demande pourquoi elle coupait la tête de la dinde quand elle préparait le repas de Noël « Mon plat et mon four étaient trop petits pour de si grosses dindes, je devais donc leur couper la tête ma chérie ». Voilà comment, avec un four et des plats plus grands, des générations continuent de perpétrer des actes sans s’interroger et alors même que ça n’a plus aucun sens…

Pars découvrir le monde wonderwoman, savoure chaque seconde, ouvre grands les yeux, prends le temps de faire une unique tâche à la fois, interroge tes acquis, oublie tes certitudes et sois heureuse ❤

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s